E-newsletter 5

Dans cette édition: 

E-newsletter 5: Avril 2016

InHerit: le cours pilote en Italie
Parco Nazionale del Circeo

Newsletter 5: April 2016

InHerit est un projet multilatéral Grundtvig qui a pour objectif de fournir du matériel de formation et de dispenser des cours de formation continue sur l'interprétation du patrimoine, visant à renforcer les capacités du personnel du patrimoine à délivrer un apprentissage informel axé sur les compétences efficace dans des contextes patrimoniaux inspirants.

Après l'élaboration d'un «profil de compétences de l'interprète du patrimoine», un cadre de référence pour les compétences dans le domaine professionnel de l'interprétation du patrimoine, l'équipe a également mis au point, à partir de ce profil, un programme de cours et un ensemble de résultats d'apprentissage, en vue d'organiser une formation continue axée sur les compétences. L'approche a été testée au cours de deux cours pilotes: un à Eltham Palace (UK) et un second dans le parc national Circeo (IT).
Le concept du cours pilote InHerit est un cours introductif de 3 jours, conçu pour pouvoir servir un ensemble de rôles/tâches et introduire l'approche de l'interprétation du patrimoine auprès des apprenants. Il cible le personnel du patrimoine et les éducateurs d'adultes qui travaillent déjà dans le domaine de l'apprentissage non formel et informel des adultes dans des monuments, des sites, des zones naturelles protégées et des musées, pour qui l'approche et la méthodologie de l'interprétation du patrimoine ne sont cependant pas encore des thèmes familiers.

Ce cours pilote se situe au niveau EQF 5, puisque la majorité des compétences traitées appartiennent au niveau 5 du profil de compétences de l’interprète du patrimoine. Le cours pilote InHerit est un cours axé sur les compétences comprenant des apports, des exercices en ligne concernant le site historique où se déroule le cours et des exercices se rapportant aux sites des participants.
L'objectif principal du cours est d'aider les participants à acquérir les compétences nécessaires pour introduire avec succès le concept d'interprétation du patrimoine dans leur propre contexte professionnel. Cela implique des connaissances générales sur l'interprétation du patrimoine et ses principes, des actions de sensibilisation sur les avantages de l'interprétation dans un contexte de patrimoine, le développement de compétences de base liées aux techniques d'interprétation et des compétences de transfert.

Le second cours pilote a eu lieu du 16 au 18 novembre 2015 en Italie et a été organisé par l’Istituto Pangea, en coopération avec l’équipe de InHerit. 20 membres du personnel de sites patrimoniaux de 6 différents pays y ont participé, tous désireux d’en apprendre plus sur l’interprétation du patrimoine.

Le quartier général et les salles de réunion se trouvaient à l’hôtel Oasi Di Kufra à Sabaudia, une petite ville au sein du Parc National de Circeo, à une centaine de kilomètres de Rome. En groupe, nous avons exploré la région lors de différentes excursions mettant en valeur un magnifique jardin, une villa romaine, le Parc Circeo et son centre d’accueil. À travers l’expérience des sites, des exemples d’interprétation, des présentations, des discussions et des travaux en groupes, les participants ont pu développer leurs compétences en interprétation. Les organisateurs quant à eux ont eu l’occasion de tester l’approche didactique axée sur les compétences d’InHerit.

La première destination était le jardin de Ninfa (Latina, Lazio). Ce jardin, décrit par le New York Times comme “Le plus beau jardin du monde”, se situe à l’intérieur et sur les ruines de la ville médiévale de Ninfa et offre une expérience « irréelle et intemporelle ». D'abord le groupe a été invité à se promener dans le jardin comme «une personne aveugle qui vient de recouvrer la vue ». La discussion qui a suivi traitait de sujets tels que la perception et les émotions personnelles, pourquoi nous regardons différentes choses, quel pourrait être le thème d'interprétation pour ce jardin...
Dans l'après-midi, nous avons revisité le jardin, cette fois accompagnés par un guide expérimenté. Cette visite fut suivie d'une discussion sur les éléments et les techniques d'interprétation utilisées pendant la visite.

Le second jour, nous avons d’abord reçu une brève introduction au modèle TORE (TORE™ ©2008 Sam H. Ham): pour qu’une communication soit optimale, il faut qu’elle soit liée à un Thème, Organisée, Pertinente (Relevant) et Agréable (Enjoyable) pour l’auditeur. La présentation comprenait aussi les principes de la planification de l’interprétation: de l'élaboration de votre «thème» à la planification de base d’une conférence, une table ronde ou un dépliant. Après cette introduction, le groupe a visité la propriété de l'empereur Domitien, les ruines d'une villa romaine, avec deux interprètes expérimentés. On a demandé au groupe de faire attention aux différentes techniques mises en œuvre par les interprètes. La visite a été suivie d'une séance de rétroaction: y a-t-il un message, y a-t-il un objectif, le discours d'interprétation est-il pertinent, est-ce qu’il incite, implique, révèle etc.?

Dans le courant de l’après-midi, nous avons eu une activité en groupes : deux par deux, les participants devaient planifier une séance d'interprétation de maximum 5 minutes, impliquant les techniques découvertes jusque-là. L'activité a commencé par une petite balade dans les dunes, à la recherche d'un objet à interpréter. Ils sont ensuite revenus pour préparer leur présentation.
Le troisième jour, le groupe s’est rendu au Centre d'accueil du parc. Nous avons appris que l'interprétation commence déjà à la porte du parc: faire en sorte que les gens se sentent les bienvenus, assurer une bonne orientation et les aider à suivre le flux du parc.
Sous la direction du personnel du parc, les participants ont visité le musée rénové. Une citation clé du guide: « L’essentiel n'est pas ce que je vais dire aux visiteurs, mais ce que je vais leur faire faire et ce qu'ils peuvent apprendre.» Les participants devaient chercher les éléments ‘TORE’ dans le musée. La séance de rétroaction traitait des possibilités et des propositions visant à améliorer l'interprétation au musée. Le contexte du parc a également déclenché une discussion sur le rôle de l'interprétation dans le développement durable, la conservation, la protection et le «changement d'attitude».
L'après-midi fut dédié aux principes de l'écriture interprétative. Les participants ont reçu un bref exemple écrit d’ «information» et d’«interprétation» sur un même sujet et ont été invités à repérer les différences. Plusieurs exemples d'affiches, de dépliants, de panneaux etc. ont été remis aux participants, afin qu’ils les étudient et les évaluent.
La dernière séance du cours traitait du «transfert»: «Comment pouvez-vous appliquer ce que vous avez appris et introduire l'interprétation dans votre organisation»?
Cette séance comprenait également une session de «validation des résultats d'apprentissage »: les participants ont été invités à évaluer (autoévaluation et pairs) le développement de leurs compétences en « guidage interprétatif » et en « écriture interprétative ».

 

Guy Tilkin - Alden Biesen

Textes intégraux disponibles sur le site web. Suivez InHerit sur: www.interpretingheritage.eu

Partenaires

Landcommanderij Alden Biesen (coordinateur) (BE)
Interpret Europe - European Association for Heritage Interpretation (DE)
Faculty of Humanities and Social Sciences, Univ. of Zagreb (HR)
Istituto Pangea Onlus (IT)
Malopolski Instytut Kultury (PL)
Platform Opleiding, Onderwijs en Organisatie (NL)
Association for Heritage Interpretation (GB)
English Heritage (GB)
Swedish Center for Nature Interpretation (SE)

This project has been funded with support from the European Commission. This communication reflects the views only of the InHerit consortium, and the Commission cannot be held responsible for any use which may be made of the information therein.